Fiche de lecture

Ouvrage très court et très dense écrit par une mère et sa fille, âgée de 10 ans : formidable témoignage sur un chemin qui va du TU au NOUS, incluant des recherches sur le transgénérationnel, la communication facilitée, le travail d'inconscient à inconscient,  pour aboutir à une re-création de toute la cellule familiale, véritable récréation après des années de souffrance au sein de celle-ci.

Dix années de biographie sont retracées, étayées par  le journal intime de Marie, depuis le test qui confirme qu'elle est enceinte de Lucile, les dates inoubliables – celle où elle apprend qu'il y a un "problème" à l'échographie du septième mois, celle du diagnostic posé à la naissance, "Microcéphalie Vera" – jusqu'à la lettre finale de Marie à sa fille Lucile :

"Merci, Lucile de m'avoir offert l'impérieuse nécessité de devenir moi-même… Je t'aime ma petite fée, d'un amour qui me fait aimer la terre entière !" (p.88).

Mais ces écrits vont au-delà des bouleversements qu'engendrent fatalement l'arrivée et la place à faire dans une famille à un enfant handicapé.

D'abord, il est écrit à quatre mains : grâce à la Communication Facilitée (Cf " JE CHOISIS TA MAIN POUR PARLER par Anne Marguerite VEXIAU), à laquelle se sont formés Marie et Gilles, les parents de Lucile, textes et poèmes de la petite fille ponctuent le parcours de ses dix années, cris de vie, d'appel ou de joie adressés à Marie, à Gilles ou à Maxime, son aîné de cinq ans, ou à Emma , la petite sœur. "Quel que soit le handicap de votre enfant, sa conscience est entière, elle pourra s'exprimer", avait dit A.-M. VEXIAU à Marie.

< page précédente
page suivante >

Marie Vialard-Hauser et Lucile Vialard - Tu nous as ouvert les yeux - Editions l'écrit du coeur